Le modèle Megas

Le modèle Megas est une méthode qui aide  à développer l’indépendance, les talents et les compétences. Il s’adresse aux personnes suivantes :
  • personnes porteuses d’un handicap
  • personnes en distance au travail
  • En général, des personnes qui sont en besoin d’assistance

L’accompagnateur

  • Il s’agit aussi bien de professionnels que de bénévoles. L’accompagnateur assiste le collaborateur dans le processus de développement personnel. Il est formé par le coach-entraîneur, expert du modèle Megas. Le coach l’aide à faire une volte-face :
    • il prend le collaborateur comme base pour sa réflexion et son action,
    • il permet au collaborateur de prendre les choses en main,
    • il porte toute son attention sur le collaborateur :
      • son histoire, ses habitudes, ses désirs, ses façons d’être,
      • ce dont il a besoin : reconnaissance, valorisation, être vu et entendu,
      • ce qu’il demande, ce qui importe pour lui,
    • il insiste sur un « bon contact”,
    • dans un premier temps, il suit, pour ensuite prendre les commandes,
    • il canalise les forces du collaborateur,
    • il met ces forces au service du but à atteindre,
    • il veille à ce que le collaborateur se sente pris au sérieux, se sente entendu,
    • empathie et valorisation sont ses valeurs de base,
    • il assiste le collaborateur dans la constitution de son trajet individuel

Les notions du modèle Megas

Lors de sa formation, l’accompagnateur se familiarise avec les notions suivantes :

La pensée positive

Prendre en compte les possibilités et les talents plutôt que les restrictions et les handicaps.

La régulation/réflexion personnelle

Donner conscience au collaborateur de ses propres possibilités et compétences

La médiation

Ne rien imposer, mais dialoguer afin que le collaborateur aille lui-même à la recherche de réponses

Techniques du changement

S’adapter continuellement au processus d’apprentissage du collaborateur

L’approche empathique

L’accompagnateur se doit d’avoir une attitude complice, empathique

Poser et reposer des questions

Poser des questions ouvertes, ne pas initier des réponses et demander des précisions

Donner un feedback

Donner un retour positif pour que le collaborateur ait conscience de ses actions

Zone de développement proche (ZDP)

S’adresser au collaborateur à un niveau légèrement supérieur à ses possibilités afin de susciter son développement

Égalité

L’accompagnateur s’adresse au collaborateur sur un pied d’égalité

Communication non verbale

Être attentif au langage corporel et en chercher le sens. Par exemple : le collaborateur hésite, soupire, hausse les épaules…

Graviter

Trouver le juste équilibre entre distance et proximité, donner au collaborateur la place nécessaire pour son action et sa réflexion

Généraliser et transfert

Tirer les conclusions et les extrapoler

Donner du reflet

Copier les attitudes et les mouvements afin que le collaborateur prenne conscience

La formation

La formation est théorique, pratique et interactive :

  • Durée de 10 à 12 mois
  • Le coach-entraîneur est régulièrement présent sur le lieu de travail pour entraîner l’accompagnateur – professionnel ou bénévole – et pour observer. Le travail de l’accompagnateur avec le collaborateur est filmé.
  • Les enregistrements sont commentés en groupe.
  • L’accompagnateur est encouragé dans sa réflexion personnelle sur son travail d’assistance.
  • L’accent est mis tout particulièrement sur l’impact des actions de l’accompagnateur sur le collaborateur,
  • Ainsi, l’accompagnateur apprend à adapter constamment son attitude, son assistance, au processus d’apprentissage du collaborateur.

Le collaborateur

Ou la personne assistée. On constate chez les personnes porteuses d’un handicap la présence latente de talents et de compétences. Le fait que ceux-ci ne soient pas développés est souvent dû à une vulnérabilité acquise. La personne s’est accoutumé à ce que d’autres l’aident, réfléchissent et agissent à leur place. Ainsi, elles n’ont pas l’occasion de se développer.

Le but du modèle Megas est de mettre fin à ce cercle vicieux. La personne est mise au défi de sortir de sa zone de confort et de se développer.

En dialogue avec son accompagnateur, elle est stimulée à la réflexion sur ses tâches et ses actions.

Le résultat à court terme :

  • Elle prend plus d’initiative et de responsabilité,
  • En cas de problème, elle essaie de contribuer à des solutions,
  • Elle donne plus facilement son avis, devient plus assertive,
  • Elle est plus indépendante, demande elle-même de l’aide, réfléchit sur sa tâche,
  • Elle s’implique plus,
  • Du fait qu’elle est incitée à s’exprimer, elle devient plus éloquente
  • Elle contrôle mieux son travail.

L’asbl Meegaan et le modèle Megas

Depuis octobre 2019, une huitaine de collaborateurs travaillent dans l’atelier de boulangerie tbruut.

Une équipe de bénévoles et 2 professionnels sont formés par Mia Stevens, créatrice du modèle Megas. Après seulement quelques mois, les résultats sont impressionnants.

C’est pourquoi l’asbl a la volonté de transmettre ses connaissances sur le modèle à d’autres projets similaires.